LE CID

MARDI 3 AOUT 2021 - THEATRE DE LA NATURE DE FUMEL - 21H30

Une pièce de Corneille

Une mise en scène de Jean-Philippe Daguerre

Avec  Kamel Isker ou Thibault Pinson – Rodrigue, Manon Gilbert – Chimène, Stéphane Dauch – Le Comte, Yves Roux – Don Diègue, Charlotte Matzneff ou Hélène Rossignol – L’infante, Alexandre Bonstein ou Didier Lafaye – Le Roi, Johann Dionnet ou Edouard Rouland – Don Sanche, Sophie Raynaud – Elvire, Mona Thanaël – Léonor, Christophe Mie – Don Arias.

Violon, Violon Alto, Cajon :  Aramis Monroy ou Petr Ruzicka – Guitare, Accordéon, Harmonica :  Tonio Matias ou Hélio Monroy.

Genre : Tragi-comédie

Durée : 1h40

Nous avions découvert le travail de Jean-Philippe Daguerre avec Cyrano de Bergerac et également la formidable pièce Adieu Monsieur Haffmann (4 Molières en 2018). Il confirme une fois de plus tout son talent, pour faire de ce monument du théâtre français, une pièce enlevée, drôle et inventive, sans dénaturer la tragédie.  pour faire de ce monument du théâtre français, une pièce enlevée, drôle et inventive, sans dénaturer la tragédie. Les comédiens avec brio, savent rendre accessibles à tous les alexandrins, faire preuve de générosité, menés  des combats intenses. Non, décidément les classiques ne sont pas ennuyeux, surtout quand ils sont aussi actuels !

XIème siècle à Séville, Don Diègue et Don Gomès projettent d’unir leurs enfants Rodrigue et Chimène, qui s’aiment. Mais le comte, jaloux de se voir préférer le vieux Don Diègue pour le poste de précepteur du prince, offense ce dernier en lui donnant une gifle. Don Diègue, trop âgé pour se venger par lui-même, remet sa vengeance entre les mains de son fils Rodrigue qui, déchiré entre son amour et son devoir, finit par écouter la voix du sang et tue le père de Chimène en duel. Chimène essaie de renier son amour et le cache au roi, à qui elle demande la tête de Rodrigue. Mais les Maures qui menacent le royaume et sont aux portes de la ville , vont donner l’occasion à Rodrigue  de montrer sa valeur au combat…

LA PRESSE :

Le Monde : « Voilà une mise en scène du Cid tout à fait divertissante, tout public, qui secoue les branches de ce vieil arbre Cornélien, avec doigté, entraînant les spectateurs dans son feuillage vivace et chaleureux. »

Télérama TT : « Les comédiens manient l’alexandrin avec un naturel confondant et se lancent avec ardeur dans les tirades de ce beau texte. »

Le Parisien : « On ne saurait trop conseiller d’aller voir ce spectacle ! ».

Musiques : Petr Ruzicka

Assistant à la mise en scène : Nicolas Leguyader

Combats : Christophe Mie

Costumes : Virginie Houdinière

Décors : Frank Viscardi

Photos : © Geoffrey Callènes ou Grégoire Matzneff