LA MACHINE DE TURING

VENDREDI 2 AOUT - FOSSES DU CHATEAU DE BONAGUIL - 21H30

Un texte de Benoit Solès
Mise en scène de Tristan Petitgirard
Avec Benoit Solès et Amaury de Crayencour

Décor : Olivier Prost – Lumières : Denis Schlepp – Musique : Romain Trouillet
Vidéo : Mathias Delfau – Costumes : Virginie H – Assistante à la mise en scène : Anne Plantey
Enregistrement violoncelle solo : René Benedetti – Voix off : Bernard Malaka et Jérémy Prévost  

A partir de 12 ans

Genre : Biopic

Durée 1h25

Succès du festival off d’Avignon et de la saison parisienne (4 nominations aux Molières) et coup de cœur de l’édition, La Machine de Turing est avant tout une pièce passionnante.

L’incroyable et véridique histoire du génial mathématicien anglais Alan Turing qui brisera le code secret de l’Enigma allemande durant la Seconde Guerre Mondiale. À l’hiver 1952, suite au cambriolage de son domicile, Turing porte plainte au commissariat de Manchester. Avec son allure peu conventionnelle, le professeur n’est pas pris au sérieux par le sergent enquêteur Ross. L’interrogatoire va alors prendre une toute autre tournure… Ross avance à pas de loup, ne sachant trop à qui il a à faire. Un espion soviétique ? Un conspirateur ? Leur face à face va nous amener à parcourir la vie du mathématicien, de son incroyable acharnement pour parvenir à briser l’Énigma, à sa relation tumultueuse avec son amant Arnold Muray, qui provoquera sa condamnation, en passant par ses travaux sur ses « machines pensantes », genèse de l’intelligence artificielle et la fin de sa vie, où comme Blanche-Neige il croque la pomme empoisonnée.

PRESSE :

LE POINT : «  L’incroyable Benoit Solès donne corps et voix à Alan Turing. Il incarne un Turing sensible, illuminé, un Rain Man à l’humour décapant. La mise en scène est sobre et haletante. »

LE MONDE : « Sensible, haletant et judicieusement mis en scène. »

LE FIGARO : « Un excellent spectacle populaire. Avec une dimension poétique et un grain de folie. »

© photo : Fabienne Rappeneau

Production : Atelier Théâtre Actuel, Benoît Solès, Acmé, Fiva Production et le Théâtre Michel
Avec le soutien du Conseil Régional d’I.D.F, de la Ville de Draveil et de la Ville Serris